FOCUS ASSURANCE CHOMAGE

- Dans la presse nationale

Assurance chômage : responsabiliser les employeurs (lun., 07 janv. 2019)
- Par Romain Jehanin, avocat au Barreau de Paris, spécialisé en droit du travail.Le Gouvernement vient de publier, ce 30 décembre 2018, un décret durcissant les obligations et les sanctions à l’égard des chômeurs, au motif invoqué de les « responsabiliser » davantage, et d’inciter à la reprise d’emploi. Dans le même temps, le Gouvernement Macron-Philippe dissimule à peine sa volonté d’instaurer une dégressivité des allocations chômage, dans l’objectif d’économiser 3 à 3,9 milliards d’euros en tr
>> Lire la suite

Retraite, assurance-chômage, fonction publique...Pensez vous qu'Emmanuel Macron mènera à bien ses réformes annoncées ? (Tue, 01 Jan 2019)

>> Lire la suite

Retraite, assurance chômage, fonction publique... ce que prépare le gouvernement pour 2019 (Mon, 31 Dec 2018)
Revalorisation du Smic, baisse du prix du gaz, hausse du prix du tabac... Comme chaque année, le 1er janvier est synonyme de changements dans le quotidien des Français. Tour d'horizon des nouvelles mesures applicables début 2019 et des principales réformes menées par le gouvernement à venir pour cette année.
>> Lire la suite

« Dissocier couverture universelle et assurance-chômage » risque d’aboutir à « une réduction de la valeur du travail » (Tue, 18 Dec 2018)
La juxtaposition de deux systèmes gérés indépendamment l’un de l’autre, préconisée par le Medef, réduirait les incitations à l’emploi, analyse l’économiste Arnaud Chéron dans une tribune au « Monde ».
>> Lire la suite

Assurance-chômage : syndicats et patronat entrent dans le dur de la négociation (Mon, 17 Dec 2018)
Intermittents du spectacle, paramètres d'indemnisation… Les sujets controversés sont nombreux.
>> Lire la suite

Assurance-chômage : une réforme qui a du plomb dans l'aile dans le contexte actuel (Mon, 17 Dec 2018)
DÉCRYPTAGE - Emmanuel Macron et Édouard Philippe ont plus que jamais l'intention de réformer le pays. Mais le cahier des charges, déjà compliqué avant la crise des «gilets jaunes», s'est depuis transformé en «mission impossible».
>> Lire la suite

Assurance-chômage : les syndicats remontés (Wed, 05 Dec 2018)
Lors de la quatrième séance de négociation sur la réforme, ils ont fustigé les propositions du patronat sur la révision des règles encadrant l'indemnisation des demandeurs d'emploi.
>> Lire la suite

Assurance-chômage : les syndicats rejettent en grande partie les pistes d'économies patronales (Wed, 05 Dec 2018)
Les syndicats ont critiqué la main lourde du trio Medef-CPME-U2P lors de la quatrième séance de négociation sur l'assurance-chômage. Certaines pistes sur la table ont été rejetées en bloc, d'autres vont être approfondies.
>> Lire la suite

Assurance chômage: vers de nouvelles règles? (Wed, 05 Dec 2018)
Patronat et syndicats ont rendez-vous ce mercredi pour fixer de nouvelles règles d'indemnisation des chômeurs.
>> Lire la suite

Assurance-chômage : comment le Medef veut économiser au moins 1 milliard par an (Wed, 05 Dec 2018)
La quatrième séance de négociation sur l'assurance-chômage ce mercredi porte sur les règles d'indemnisation. Les propositions que le patronat va mettre sur la table ont valeur de chiffon rouge pour les syndicats.
>> Lire la suite

Assurance-chômage : comment le Medef veut économiser au moins 1 milliard par an (Wed, 05 Dec 2018)
La quatrième séance de négociation sur l'assurance-chômage ce mercredi porte sur les règles d'indemnisation. Les propositions que le patronat va mettre sur la table ont valeur de chiffon rouge pour les syndicats.
>> Lire la suite

Assurance-chômage : le patronat veut sécuriser le financement de l'État (Tue, 04 Dec 2018)
INFO LE FIGARO - Dans une proposition écrite soumise aux partenaires sociaux qui sera discutée lors de la séance de négociation sur l'assurance-chômage ce mercredi, le patronat propose un nouveau schéma de financement.
>> Lire la suite

Votre argent - Une assurance chômage pour les cadres sup (Mon, 03 Dec 2018)
Et aussi : l'avis de Jacques-Aurelien Marcireau (Edmond de Rothschild AM) sur les marches ; les performances des places boursieres ; les taux des credits immobiliers.
>> Lire la suite

Assurance chômage: les pistes du Medef sur les contrats courts (Thu, 29 Nov 2018)
Paris - Le négociateur du Medef pour l'assurance chômage va soumettre cinq pistes sur le sujet des contrats courts au conseil exécutif de l'organisation qui se réunit ce lundi, veille de la dernière séance de négociation avec les syndicats, a-t-on appris auprès du Medef.
>> Lire la suite

Assurance-chômage : les partenaires sociaux ouvrent le dossier sensible des intermittents (Wed, 28 Nov 2018)
Mercredi, la séance de négociations portera sur les annexes 8 et 10 du régime d’indemnisation.
>> Lire la suite

- Dans la presse régionale

Assurance chômage: ce qui va changer (Mon, 29 Jul 2019)
assurance-chomage-ce-qui-va-changer.jpgLes nouvelles règles d'indemnisation pour les demandeurs d'emploi s'appliqueront à partir du 1er novembre. . Voici les nouvelles règles d'indemnisation pour les demandeurs d'emploi qui s'appliqueront à partir du 1er novembre (sauf le mode de calcul de l'allocation au 1er avril), selon le décret publié dimanche au Journal... Lire la suite
>> Lire la suite

Indemnisation chômage : durée de cotisation, droits pour les démissionnaires... ce qui va changer (Sun, 28 Jul 2019)
indemnisation-chomage-duree-de-cotisatio Le gouvernement a publié au Journal Officiel les différentes nouveautés de l'assurance chômage qui entreront en vigueur au 1er novembre. Le point. Voici les nouvelles règles d'indemnisation pour les demandeurs d'emploi qui s'appliqueront à partir du 1er novembre (sauf le mode de calcul de l'allocation au 1er avril), selon... Lire la suite
>> Lire la suite

Indemnisation chômage : durée de cotisation, droits pour les démissionnaires... ce qui va changer (Sun, 28 Jul 2019)
indemnisation-chomage-duree-de-cotisatio Le gouvernement a publié au Journal Officiel les différentes nouveautés de l'assurance chômage qui entreront en vigueur au 1er novembre. Le point. Voici les nouvelles règles d'indemnisation pour les demandeurs d'emploi qui s'appliqueront à partir du 1er novembre (sauf le mode de calcul de l'allocation au 1er avril), selon... Lire la suite
>> Lire la suite

Assurance chômage: voici les nouvelles règles d'indemnisation qui seront appliquées à partir du 1er novembre (Sun, 28 Jul 2019)
Voici les nouvelles règles d'indemnisation pour les demandeurs d'emploi qui s'appliqueront à partir du 1er novembre (sauf le mode de calcul de l'allocation au 1er avril), selon le décret publié dimanche au Journal officiel.
>> Lire la suite

Assurance chômage: voici les nouvelles règles d'indemnisation qui seront appliquées à partir du 1er novembre (Sun, 28 Jul 2019)
Voici les nouvelles règles d'indemnisation pour les demandeurs d'emploi qui s'appliqueront à partir du 1er novembre (sauf le mode de calcul de l'allocation au 1er avril), selon le décret publié dimanche au Journal officiel.
>> Lire la suite

Assurance chômage: les nouvelles règles d'indemnisation à partir du 1er novembre (Sun, 28 Jul 2019)

>> Lire la suite

Assurance chômage: les nouvelles règles d'indemnisation à partir du 1er novembre (Sun, 28 Jul 2019)
loading-search.gif Voici les nouvelles règles d'indemnisation pour les demandeurs d'emploi qui s'appliqueront à partir du 1er novembre (sauf le mode de calcul de l'allocation au 1er avril), selon le décret publié dimanche au Journal officiel.
>> Lire la suite

Assurance chômage: les nouvelles règles d'indemnisation à partir du 1er novembre (Sun, 28 Jul 2019)
loading-search.gif Voici les nouvelles règles d'indemnisation pour les demandeurs d'emploi qui s'appliqueront à partir du 1er novembre (sauf le mode de calcul de l'allocation au 1er avril), selon le décret publié dimanche au Journal officiel.
>> Lire la suite

Assurance chômage. Les nouvelles règles d’indemnisation dès le 1er novembre (Sun, 28 Jul 2019)
Les nouvelles règles d’indemnisation pour les demandeurs d’emploi s’appliqueront dès le 1er novembre. En voici le détail. Voici les nouvelles règles d’indemnisation pour les demandeurs d’emploi qui...
>> Lire la suite

Assurance chômage. Les nouvelles règles d’indemnisation dès le 1er novembre (Sun, 28 Jul 2019)
Les nouvelles règles d’indemnisation pour les demandeurs d’emploi s’appliqueront dès le 1er novembre. En voici le détail. Voici les nouvelles règles d’indemnisation pour les demandeurs d’emploi qui...
>> Lire la suite

Assurance-chômage : Muriel Pénicaud conteste les chiffres de l'Unédic sur l'impact de la réforme (Tue, 09 Jul 2019)
assurance-chomage-muriel-penicaud-contes La réforme de l'assurance chômage concernera "au maximum" 600.000 à 700.000 personnes, soit deux fois moins que ce que prévoit l'Unédic (1,2 million)  affirme la ministre du travail. Le durcissement des règles d'indemnisation des demandeurs d'emploi, annoncé mi-juin par le gouvernement, tourne à la bataille de chiffres... Lire la suite
>> Lire la suite

Assurance chômage : 1,2 million de personnes verraient leur allocation baisser selon l'Unédic (Fri, 05 Jul 2019)
Avec la réforme de l'assurance chômage, 1,2 million de personnes pourraient voir leur allocation journalière réduite et 500 000 l'ouverture de droits annulée ou retardée, selon des analyses prudentes de l'Unédic dont l'AFP a obtenu copie vendredi, confirmant des informations de presse. Après l'annonce de la réforme le 18 juin, l'entourage de Muriel Pénicaud, la ministre du Travail avait estimé entre 600 000 et 700 000 le nombre de personnes "potentiellement impactées". La réforme prévoit, entre autres, un nouveau mode de calcul de l'indemnité.
>> Lire la suite

Assurance-chômage : 1,2 million de personnes verraient leur allocation baisser (Fri, 05 Jul 2019)
assurance-chomage-1-2-million-de-personn Avec la réforme de l'assurance-chômage, 1,2 million de personnes pourraient voir leur allocation journalière réduite et 500 000 l'ouverture de droits annulée ou retardée, selon des analyses de l'Unédic . Après l'annonce de la réforme de l'assurance-chômage le 18 juin, l'entourage de la ministre du Travail avait estimé... Lire la suite
>> Lire la suite

Assurance chômage : 1,2 million d’allocataires vont-ils voir leurs droits diminuer ? (Thu, 04 Jul 2019)
AK2MLWFVXY6I7H6SWJJQIKUJPE.jpg Du simple au double. Un document révélé par RTL ce jeudi met à mal la communication du ministère du Travail autour de la réforme de l'assurance chômage. En partie destinée à s'adapter à des salariés « de plus en plus mobiles », cette dernière durcit les conditions pour bénéficier des allocations et diminue le montant touché par les allocataires dans certaines situations. Au moment de sa présentation, mi-juin, l'entourage de la ministre, Muriel Pénicaud, évaluait à 600 000, voire 700 000 le nombre de chômeurs susceptibles de voir leurs droits diminuer. Mais dans son document de travail dévoilé jeudi, l'Unédic, qui gère l'assurance chômage en France, est, elle, beaucoup moins optimiste… Un nouveau mode de calcul Le point d'accroche le plus important concerne le nouveau mode de calcul de l'allocation chômage. Actuellement, ce montant est calculé sur la moyenne des jours travaillés. Schématiquement, un actif qui a réalisé un contrat de deux semaines dans le mois bénéficie d'une allocation calculée sur ces deux seules semaines. Pour l'exécutif, ce mode de calcul inciterait à « fractionner » les contrats : travailler deux semaines par mois donne, grosso modo, droit à la même somme que travailler quatre. Et les périodes de chômage peuvent devenir, de facto, plus rémunératrices que les mois en partie travaillés. 1,2 million d'allocataires affectés ? « Une personne peut gagner de 100 % à plus de 200 % de son salaire moyen quand elle est au chômage », insiste le ministère. Ce dernier a donc choisi de retenir dans son calcul, à l'avenir, la moyenne des jours travaillés et non travaillés. Ce qui ferait mathématiquement fondre les allocations des personnes ayant travaillé de manière discontinue. Combien seront-elles exactement à être affectées ? « Environ la moitié des entrants, soit 1,2 million de personnes, […] à des niveaux variables », répond l'Unédic… qui prend soin de préciser qu'il reste « délicat à ce stade d'estimer la population concernée ». Prudente, la formule était sans doute de mise tant ce chiffre est éloigné des premières estimations publiques du ministère du Travail. Contacté, celui-ci n'a pas souhaité réagir dans l'immédiat. D'autres profils d'allocataires concernés L'Unédic évalue également le nombre d'allocataires touchés par deux autres grands volets de la réforme. D'une part, la durée de travail nécessaire pour toucher une allocation doit être allongée à six mois de contrat sur 24, au lieu de quatre mois sur 28. D'autre part, le rechargement des droits ne sera possible qu'à partir de six mois travaillés, et non plus un mois seulement, comme c'est le cas aujourd'hui. Newsletter - L'essentiel de l'actu Chaque matin, l'actualité vue par Le Parisien Je M'inscris Ces deux versants majeurs de la réforme à venir toucheront « de l'ordre de 500 000 personnes chaque année », avec des ouvertures de droits « retardées ou annulées ». La durée du droit sera par ailleurs plus courte pour « un peu moins de 250 000 allocataires », ajoute l'organisme. Ces nombres ne doivent toutefois pas s'additionner, plusieurs effets pouvant renvoyer à une même situation. Let's block ads! (Why?)
>> Lire la suite

Assurance chômage : 1,2 million de personnes pourraient perdre des droits, et vous ? (Thu, 04 Jul 2019)
Un document confidentiel de l’Unedic estime que 1,2 million de personnes pourraient perdent leur droit à l’assurance-chômage. Allez-vous faire partie des demandeurs d’emploi touchés par ces nouvelles mesures ?
>> Lire la suite

Assurance chômage, PMA... pas de répit pour Edouard Philippe (Fri, 21 Jun 2019)

>> Lire la suite

Assurance chômage : la réforme qui fâche (Wed, 19 Jun 2019)
[unable to retrieve full-text content]
>> Lire la suite

Assurance chômage : le remède choc du docteur Macron (Wed, 19 Jun 2019)
Des mesures-chocs sur un sujet hautement sensible. Après des mois de travail et alors que le chômage a rarement été aussi bas dans notre pays, ce mardi, l’exécutif a enfin dévoilé son plan pour réformer en profondeur les règles de l’assurance chômage. Destinée à faire baisser le chômage, mais aussi à économiser 3,4 milliards d’euros en trois ans sur les comptes de l’Unedic, la première grande réforme sociale, avant celle des retraites, de l’acte II du quinquennat, suscite, à peine née, de vives réactions et de toutes parts. La potion est jugée amère tant par le patronat que par les syndicats, qui avaient en mars à trouver eux-mêmes un accord sur ce chantier de la réforme de l’assurance-chômage. Le patron des patrons Geoffroy Roux de Bézieux fustige des mesures «inefficaces » qui renvoient à une «vision punitive » de l’économie quand Laurent Berger, le n°1 de la CFDT, vilipende des dispositions «profondément injustes et extrêmement dures ». Le changement des règles d’accès à l’indemnisation est la mesure principale de la réforme de l’assurance chômage qui pourrait entrer en vigueur dès l’automne. Aujourd’hui, il faut avoir travaillé au moins quatre mois sur les 28 écoulés pour pouvoir toucher le chômage. Demain, il sera nécessaire d’avoir travaillé six mois sur les deux dernières années. Si la durée d’indemnisation ne changera pas – 24 mois et 36 pour les plus de 55 ans, à elle seule, cette mesure fera automatiquement baisser le nombre de personnes indemnisées et générera 2,85 milliards d’économie. 600 000 à 700 000 personnes concernées Deuxième grand changement : la dégressivité de l’allocation-chômage sera instaurée pour les cadres. Les demandeurs d'emploi qui gagnaient plus de 4500 euros brut par mois verront en effet leur indemnisation réduite de 30 % à partir du septième mois de recherche d’emploi. Enfin, le gouvernement manie la « carotte et le bâton » avec le système du bonus-malus sur les contrats courts mis en oeuvre dès 1er janvier 2020 dans sept secteurs d’activité. Dans le même temps, l’idée est d’ouvrir le système d’indemnisation pour les démissionnaires, sous condition de projet de reconversion ou de création d’entreprise. Idée chère à Emmanuel Macron, les indépendants bénéficieront eux aussi d'une allocation forfaitaire de 800 euros par mois pendant six mois. Pour mener à bien ce programme choc, qui touchera directement entre 600 000 et 700 000 personnes, le gouvernement a prévu une contrepartie : 1000 nouveaux postes seront crées à Pôle emploi pour renforcer l’accompagnement sur mesure des chômeurs les plus en difficulté. Une réforme qui ravive la colère ? Malgré tout, le gouvernement tape dur. « L’exécutif s’était fixé une logique budgétaire très strict et il l’a suivi, décrypte Mathieu Plane à l’OFCE. La réforme comprend une mesure symbolique. Avec la dégressivité de l’allocation pour les cadres, notre système assurantiel, qui consiste à dire Tu touches à hauteur de ce que tu as contribué est désormais révolu. Cela qui laisse désormais présager un système à deux-vitesses », poursuit l’économiste. Tandis que le gouvernement se remet à peine de nombreux mois de crise des Gilets jaunes, cette réforme ne risque-t-elle pas de faire plonger Macron dans les sondages ? «Il doit faire attention, met en garde Luc Rouban, politologue au CNRS et auteur d’un ouvrage sur le macronisme*, car il s’en prend cette fois-ci au noyau dur de son électorat. À la présidentielle de 2017, les cadres ont été 32% à avoir voté pour lui. Ils étaient 34% lors des élections européennes de mai. Sans projet social très clair, sans réponses concrètes pour les Gilets jaunes, il risque de continuer à décevoir les Français, très attachés au service public ». - * «Le Paradoxe du macronisme», Presses de Sciences Po, 2018. Let's block ads! (Why?)
>> Lire la suite

Assurance chômage : le remède choc du docteur Macron (Tue, 18 Jun 2019)

>> Lire la suite

Assurance chômage : «Le gouvernement a laissé libre cours à ses idées les plus néfastes» (Tue, 18 Jun 2019)

>> Lire la suite