FOCUS CREE PAR INFORMACGT.com

Park HYATT - Paris Vendôme

Rassemblement contre « le management qui prend des vies » à l'hôtel Pullman Tour Eiffel (sam., 18 mai 2019)
Un rassemblement se tenait ce vendredi matin devant l'hôtel Pullman Tour Eiffel pour dénoncer le harcèlement au travail. Des salariés de l'hôtel, mais aussi de l'hôtel HYATT Vendôme, de la RATP, ou de la SNCF sont venus témoigner de la souffrance et du harcèlement qu'ils subissent au quotidien. Management agressif et harcèlement, un nouveau cas dans le monde d'hostellerie de luxe et de la sous-traitance C'est Claude, militant CGT HPE, qui prend le premier le micro. Après avoir remercié les personnes présentes, il explique l'objet du rassemblement et l'horrible réalité de ce qui se passe dans ce grand hôtel parisien. En effet, c'est suite au cas d'une salariée en pleine procédure de licenciement, harcelée par un inspecteur de la société sous-traitante STN TEFID que ce rassemblement a été appelé. Les revendications principales sont l'arrêt immédiat de la procédure de licenciement contre cette salariée et le départ de cet inspecteur tristement célèbre dans l'hôtel dont le management agressif rend le travail absolument invivable aux salariés. C'est ainsi par la lecture d'une cascade de témoignages, tous plus glaçants les uns que les autres, que se poursuit la prise de parole, venant illustrer l'horreur que vivent chaque jour les travailleurs. Humiliations, chantage, insultes, sur-exploitation, harcèlement, racisme.. les exemples se succèdent : « il m'a agressé, m'a fait souffrir, ne respecte rien. Le jour de mon repos, il m'a dit de venir travailler sinon j'allais être viré », « c'est une pression permanente, un véritable harcèlement », « j'ai vécu harcèlement et humiliation pendant plus de trois ans », « il disait que j'étais bête parce que je ne parlais pas bien le français », « j'ai subi injures, humiliations, propos racistes, chantage »... Ces situations intenables chez les salariés de la sous-traitance dans les hôtels de luxe est malheureusement courante et bien connue. C'était également le sens de la grève des employés du nettoyage de l'hôtel Park-Hyatt Vendôme, en lutte pour leur dignité et leurs conditions de travail à l'automne dernier. Laura, l'un de ces grévistes, est d'ailleurs venu témoigner du harcèlement qu'elle subissait elle-même et qui l'a amené à finalement poser sa démission, son quotidien au travail étant devenu absolument invivable. Enfin, comme pour incarner ce message, c'est une salariée de l'hôtel Pullman Tour Eiffel elle-même qui prend la parole pour, dans une intervention très courte, témoigner de ce qu'elle a vécu ces derniers mois. Harcelée, constamment humiliée devant ses collègues en présence de qui cet inspecteur la traitait inlassablement d'incapable, de bonne à rien, c'est dans la dépression qu'a fini par sombrer cette employée, qui ponctue son intervention par le sommet de cette détresse intenable : « le 31 janvier, j'ai tenté de me suicider. » Harcèlement, souffrance au travail, management meurtrier : les symptômes du néolibéralisme que subissent tous les travailleurs. Des conditions de travail absolument invivables qui tendent à devenir la norme dans toutes les entreprises et le quotidien de bien trop nombreux salariés. C'est ce dont sont venus témoigner ce matin-là des travailleurs d'autres secteurs, qui vivent eux aussi la violence de « ce management qui prend des vies », comme le dit un salarié et militant de la RATP, venu parler de la situation dans cette entreprise, qui se transforme elle aussi depuis une vingtaine d'années pour devenir « une entreprise comme les autres ». Une situation qui n'est pas sans rappeler celle de France Télécom il y a maintenant dix ans, dont la transition vers l'adaptation totale et violence au néolibéralisme s'est faite par un plan de management qui a dévasté sur son passage la vie de dizaines et dizaines de travailleurs, qui ont sombré dans la dépression ou se sont suicidés. La RATP, la Poste, la SNCF, autant d'entreprises qui montrent qu'un temps, celui d'une certaine protection de l'emploi et des salariés, est en train de complètement disparaître, et que l'horreur du management ultra-agressif, complètement adapté au néolibéralisme gagne tous les terrains, toutes les boites. C'est la réalité que subissent des milliers de travailleurs, à l'image d'Eric, cheminot menacé de licenciement pour s'être mis à genoux devant ses chefs , un geste de dénonciation de la soumission que la direction tente d'imposer aux salariés de la SNCF. Militant syndical depuis des années, Eric est depuis tout ce temps confronté de plein fouet à la dégradation de ses propres conditions de travail, mais surtout à la détresse ainsi déclenchée chez ses collègues. Suicides, maladies, détresse physique, psychologique et financière pour les victimes de ces nouveaux systèmes de management , qui lorsque les salariés sont à bout, harcelés et sous-exploités chaque jour au travail, et sombrent dans la dépression, se voient appelés pour négocier des licenciements par une direction obsédée par les économies qui lui feraient faire le départ d'un salarié à bout de force. En pleine période du procès de France Télécom, dix ans après l'avalanche de suicides qui avait accompagné le plan de management visant à faire de la boite une « entreprise comme les autres », on voit bien que le cas de France Télécom est loin d'être une exception. Souffrance au travail, harcèlement de la direction, détresse, et répression sévère des militants syndicaux qui se battent contre ces effets destructeurs des constants privatisations et mesures pour le profit qui les accompagnent... Voilà les symptômes d'une société néolibérale dominée par une poignée d'exploiteurs obsédés par leur propre profit, n'ayant aucune considération pour la vie de ceux qu'ils exploitent, et contre laquelle il est nécessaire de s'organiser pour la détruire ! Nos vies valent plus que leurs profits ! Un grand rassemblement pour soutenir Éric aura lieu le jeudi 23 mai à 14 heures à la gare Saint-Lazare, cours du Havre.
>> Lire la suite

Pâtisserie : un ancien chef pâtissier d'un hôtel cinq étoiles s'installe à Vannes (Thu, 18 Apr 2019)
Beaucoup de monde le mercredi 17 avril pour l'ouverture de la boutique Beaucoup de monde le mercredi 17 avril pour l’ouverture de la boutique (©actu Morbihan) Ce mercredi matin, au cœur du marché de Vannes, la pâtisserie de Pièr-Marie Le Moigno ne désemplissait pas. Une odeur de chocolat attirait les passants. Pourtant de « nature un peu stressé », Pièr-Marie ne perdait pas le sourire :  « J’appréhendais beaucoup cette ouverture. Finalement, je suis très surpris du monde ce matin car nous avons très peu communiqué » « Rendre accessible la pâtisserie des palaces » Une fois dans sa boutique, on aurait envie de tout dévorer. Ses pâtisseries alternent le chocolat, le caramel, les macarons mais aussi des gâteaux au fruit avec différents mélanges de saveurs.  "Tout est fait maison", assure Pièr-Marie Le Moigno « Tout est fait maison », assure Pièr-Marie Le Moigno (©actu Morbihan) Son but est faire de la pâtisserie « au plus grand nombre », lui qui vient des luxueux hôtels parisien. Pièr-Marie a fait ses gammes au lycée hôtelier de Dinard avant de petit à petit grimper les échelons dans différents Relais et Châteaux. Il finit par devenir chef à l’hôtel cinq étoiles Park Hyatt à Paris.  Lire aussi : Gironde. Pâques : un œuf de 30 kg tout en chocolat au château Lafaurie-Peyraguey à Bommes Pièr-Marie a fini par vouloir ouvrir sa propre boutique avec sa compagne à Lorient. Cinq ans après, les voici à Vannes « poussé par ses clients ».  C’était un rêve de venir s’installer ici Faire une belle et bonne boutique Désormais, le chef pâtissier a une autre ambition : que ce rêve se prolonge. Après deux mois et demi de travaux, il voulait que son commerce soit parfait pour une raison précise :  Si c’est beau le client va rentrer. Si c’est bon il reviendra.  "L objectif était d ouvrir avant Pâques. Un rendez-vous incontournable" « L’objectif était d’ouvrir avant Pâques. Un rendez-vous incontournable » (©actu Bretagne) A l’arrière de sa boutique, on y retrouve ce qu’il nomme « son laboratoire ». Un lieu de stockage où il ramène ses créations de Lorient. C’est aussi là qu’il prépare des gâteaux pour des demandes particulières.  On vous laissera le soin de juger avec vos papilles. Mais nos yeux se régalent déjà.  Pâtisserie Pièr-Marie Le Moigno. 9 rue Le Hellec, 56000 Vannes. 02.97.54.18.99
>> Lire la suite

Pâtisserie : un ancien chef pâtissier d'un hôtel cinq étoiles s'installe à Vannes (Thu, 18 Apr 2019)
Beaucoup de monde le mercredi 17 avril pour l'ouverture de la boutique Beaucoup de monde le mercredi 17 avril pour l’ouverture de la boutique (©actu Morbihan) Ce mercredi matin, au cœur du marché de Vannes, la pâtisserie de Pièr-Marie Le Moigno ne désemplissait pas. Une odeur de chocolat attirait les passants. Pourtant de « nature un peu stressé », Pièr-Marie ne perdait pas le sourire :  « J’appréhendais beaucoup cette ouverture. Finalement, je suis très surpris du monde ce matin car nous avons très peu communiqué » « Rendre accessible la pâtisserie des palaces » Une fois dans sa boutique, on aurait envie de tout dévorer. Ses pâtisseries alternent le chocolat, le caramel, les macarons mais aussi des gâteaux au fruit avec différents mélanges de saveurs.  "Tout est fait maison", assure Pièr-Marie Le Moigno « Tout est fait maison », assure Pièr-Marie Le Moigno (©actu Morbihan) Son but est faire de la pâtisserie « au plus grand nombre », lui qui vient des luxueux hôtels parisien. Pièr-Marie a fait ses gammes au lycée hôtelier de Dinard avant de petit à petit grimper les échelons dans différents Relais et Châteaux. Il finit par devenir chef à l’hôtel cinq étoiles Park Hyatt à Paris.  Lire aussi : Gironde. Pâques : un œuf de 30 kg tout en chocolat au château Lafaurie-Peyraguey à Bommes Pièr-Marie a fini par vouloir ouvrir sa propre boutique avec sa compagne à Lorient. Cinq ans après, les voici à Vannes « poussé par ses clients ».  C’était un rêve de venir s’installer ici Faire une belle et bonne boutique Désormais, le chef pâtissier a une autre ambition : que ce rêve se prolonge. Après deux mois et demi de travaux, il voulait que son commerce soit parfait pour une raison précise :  Si c’est beau le client va rentrer. Si c’est bon il reviendra.  "L objectif était d ouvrir avant Pâques. Un rendez-vous incontournable" « L’objectif était d’ouvrir avant Pâques. Un rendez-vous incontournable » (©actu Bretagne) A l’arrière de sa boutique, on y retrouve ce qu’il nomme « son laboratoire ». Un lieu de stockage où il ramène ses créations de Lorient. C’est aussi là qu’il prépare des gâteaux pour des demandes particulières.  On vous laissera le soin de juger avec vos papilles. Mais nos yeux se régalent déjà.  Pâtisserie Pièr-Marie Le Moigno. 9 rue Le Hellec, 56000 Vannes. 02.97.54.18.99
>> Lire la suite

Pâtisserie : un ancien chef pâtissier d'un hôtel cinq étoiles s'installe à Vannes (Thu, 18 Apr 2019)
Beaucoup de monde le mercredi 17 avril pour l'ouverture de la boutique Beaucoup de monde le mercredi 17 avril pour l’ouverture de la boutique (©actu Morbihan) Ce mercredi matin, au cœur du marché de Vannes, la pâtisserie de Pièr-Marie Le Moigno ne désemplissait pas. Une odeur de chocolat attirait les passants. Pourtant de « nature un peu stressé », Pièr-Marie ne perdait pas le sourire :  « J’appréhendais beaucoup cette ouverture. Finalement, je suis très surpris du monde ce matin car nous avons très peu communiqué » « Rendre accessible la pâtisserie des palaces » Une fois dans sa boutique, on aurait envie de tout dévorer. Ses pâtisseries alternent le chocolat, le caramel, les macarons mais aussi des gâteaux au fruit avec différents mélanges de saveurs.  "Tout est fait maison", assure Pièr-Marie Le Moigno « Tout est fait maison », assure Pièr-Marie Le Moigno (©actu Morbihan) Son but est faire de la pâtisserie « au plus grand nombre », lui qui vient des luxueux hôtels parisien. Pièr-Marie a fait ses gammes au lycée hôtelier de Dinard avant de petit à petit grimper les échelons dans différents Relais et Châteaux. Il finit par devenir chef à l’hôtel cinq étoiles Park Hyatt à Paris.  Lire aussi : Gironde. Pâques : un œuf de 30 kg tout en chocolat au château Lafaurie-Peyraguey à Bommes Pièr-Marie a fini par vouloir ouvrir sa propre boutique avec sa compagne à Lorient. Cinq ans après, les voici à Vannes « poussé par ses clients ».  C’était un rêve de venir s’installer ici Faire une belle et bonne boutique Désormais, le chef pâtissier a une autre ambition : que ce rêve se prolonge. Après deux mois et demi de travaux, il voulait que son commerce soit parfait pour une raison précise :  Si c’est beau le client va rentrer. Si c’est bon il reviendra.  "L objectif était d ouvrir avant Pâques. Un rendez-vous incontournable" « L’objectif était d’ouvrir avant Pâques. Un rendez-vous incontournable » (©actu Bretagne) A l’arrière de sa boutique, on y retrouve ce qu’il nomme « son laboratoire ». Un lieu de stockage où il ramène ses créations de Lorient. C’est aussi là qu’il prépare des gâteaux pour des demandes particulières.  On vous laissera le soin de juger avec vos papilles. Mais nos yeux se régalent déjà.  Pâtisserie Pièr-Marie Le Moigno. 9 rue Le Hellec, 56000 Vannes. 02.97.54.18.99
>> Lire la suite

À relire ↪️ Park Hyatt Vendôme: les grévistes crient "victoire" après 87 jours de conflit buff.ly/2PZvuED (Wed, 26 Dec 2018)
aokLXoSl_normal.jpg NVO - La Nouvelle Vie Ouvrière @La_NVO À relire ↪️ Park Hyatt Vendôme: les grévistes crient "victoire" après 87 jours de conflit buff.ly/2PZvuED DvVbR4GW0AEwkMX.jpg:large
>> Lire la suite

Park Hyatt Vendôme: les grévistes crient "victoire" après 87 jours de conflit buff.ly/2PZvuED (Mon, 24 Dec 2018)
aokLXoSl_normal.jpg NVO - La Nouvelle Vie Ouvrière @La_NVO Park Hyatt Vendôme: les grévistes crient "victoire" après 87 jours de conflit buff.ly/2PZvuED DvLbdKWXgAUJyln.jpg:large
>> Lire la suite

Park Hyatt Paris-Vendôme : la « victoire éclatante » des salariés après 87 jours de grève lemde.fr/2BCA9a8 (Sat, 22 Dec 2018)
LTpqSDMM_normal.jpg Le Monde @lemondefr Park Hyatt Paris-Vendôme : la « victoire éclatante » des salariés après 87 jours de grève lemde.fr/2BCA9a8
>> Lire la suite

Park Hyatt Paris-Vendôme : la « victoire éclatante » des salariés après 87 jours de grève (Sat, 22 Dec 2018)
Les employés du palace du 2e arrondissement de Paris et de son sous-traitant de nettoyage ont conclu un accord qui renforce leurs droits et sécurise leurs acquis.
>> Lire la suite

Park Hyatt Paris-Vendôme : la « victoire éclatante » des salariés après 87 jours de grève (Sat, 22 Dec 2018)
Les employés du palace du 2e arrondissement de Paris et de son sous-traitant de nettoyage ont conclu un accord qui renforce leurs droits et sécurise leurs acquis.
>> Lire la suite

Park Hyatt Paris-Vendôme : la « victoire éclatante » des salariés après 87 jours de grève (Sat, 22 Dec 2018)
Les employés du palace du 2e arrondissement de Paris et de son sous-traitant de nettoyage ont conclu un accord qui renforce leurs droits et sécurise leurs acquis.
>> Lire la suite

CGTFAPT44 retweeted: La TRÈS bonne nouvelle du jour ! ✊🏽🎉 Après 87 jours de grève, les femmes de chambre du Park Hyatt Vendôme ont enfin gagné. Hausse des salaires, amélioration de leur statut, obtention de représentants du personnel : leur lutte a payé. Quelle mobilisation, quelle force ! 1/2 (Sat, 22 Dec 2018)
0boWNK4u_normal.jpg Sihame Assbague @s_assbague CGTFAPT44 retweeted: La TRÈS bonne nouvelle du jour ! ✊🏽🎉 Après 87 jours de grève, les femmes de chambre du Park Hyatt Vendôme ont enfin gagné. Hausse des salaires, amélioration de leur statut, obtention de représentants du personnel : leur lutte a payé. Quelle mobilisation, quelle force ! 1/2 Du9Wr7LX4AIpFkB.jpg:largeDu9WsWnXQAAnHty.jpg:large
>> Lire la suite

Park Hyatt Vendôme: les grévistes crient "victoire" après 87 jours de conflit (Fri, 21 Dec 2018)
Paris - Les grévistes du Park Hyatt Vendôme ont conclu vendredi un accord avec le palace parisien et le prestataire de nettoyage STN portant sur les représentants du personnel et les salaires, mettant fin à un conflit dur qui aura duré 87 jours.
>> Lire la suite

Mediapart retweeted: Presque 3 mois de grève pour les employé.e.s de l'hôtel de luxe parisien Park Hyatt Vendôme. @RachidaElAzzz leur a tiré le portrait, c'est beau et intéressant. https://t.co/1i2fxWVXKi (Tue, 18 Dec 2018)
jYTwConA_normal.jpeg Dan Israel @dan_mdpt Mediapart retweeted: Presque 3 mois de grève pour les employé.e.s de l'hôtel de luxe parisien Park Hyatt Vendôme. @RachidaElAzzz leur a tiré le portrait, c'est beau et intéressant. https://t.co/1i2fxWVXKi Dur3btBXQAAGIRF.jpg:large
>> Lire la suite

Dan Israel (Tue, 18 Dec 2018)
Presque 3 mois de grève pour les employé.e.s de l'hôtel de luxe parisien Park Hyatt Vendôme. @RachidaElAzzz leur a… twitter.com/i/web/status/1…
>> Lire la suite

À relire ↪️ Hôtel Park Hyatt Vendôme : vers une issue après 80 jours de grève buff.ly/2EgNF6q (Sat, 15 Dec 2018)
aokLXoSl_normal.jpg NVO - La Nouvelle Vie Ouvrière @La_NVO À relire ↪️ Hôtel Park Hyatt Vendôme : vers une issue après 80 jours de grève buff.ly/2EgNF6q DueWLVoWsAAeYMO.jpg:large
>> Lire la suite

Solidaires RATP retweeted: Rassemblement de soutien aux grévistes du Théâtre de la Commune et du Park Hyatt Vendôme paris-luttes.info/rassemblement-… (Thu, 13 Dec 2018)
4HKkXAVl_normal.jpeg Paris luttes Info @Paris_luttes Solidaires RATP retweeted: Rassemblement de soutien aux grévistes du Théâtre de la Commune et du Park Hyatt Vendôme paris-luttes.info/rassemblement-…
>> Lire la suite

Hôtel Park Hyatt Vendôme : vers une issue après 80 jours de grève buff.ly/2EgNF6q (Thu, 13 Dec 2018)
aokLXoSl_normal.jpg NVO - La Nouvelle Vie Ouvrière @La_NVO Hôtel Park Hyatt Vendôme : vers une issue après 80 jours de grève buff.ly/2EgNF6q DuUHwqhW0AAVu5f.jpg:large
>> Lire la suite

Grand luxe : chez Park Hyatt, pour 800 euros la nuit, vous pouvez chier partout (Thu, 15 Nov 2018)
Sauf que le petit personnel en a un peu marre et est en grève depuis le 25 septembre. Peu fréquenté par les AMG de Là-bas, le Park Hyatt Paris-Vendôme se présente comme le « premier palace parisien », il dispose de 153 chambres (prix minimum : 800 euros), dont 43 suites, certaines à 16 000 euros la nuit. Oui, 16 000 euros… Dix fois le salaire mensuel moyen d'une femme de chambre. Continuer la lecture…
>> Lire la suite

PHV : repas solidaire avec les grévistes vendredi 16 novembre à midi (Thu, 15 Nov 2018)
Pour marquer votre soutien et votre solidarité avec les grévistes du Park Hyatt Vendôme, venez partager leur repas vendredi 16 novembre à midi devant le palace, au 5 rue de la Paix à Paris. La participation financière est libre et servira intégralement à alimenter la caisse de grève. Vous pouvez aussi faire un don en… Continue reading PHV : repas solidaire avec les grévistes vendredi 16 novembre à midi
>> Lire la suite

PHV : enfin, la négo commence (Thu, 15 Nov 2018)
Après 50 jours de grève, les lignes commencent un peu à bouger : la direction du palace Park Hyatt Vendôme et celle du sous-traitant STN ont accepté de commencer à négocier. Leurs propositions ne répondent pas encore aux revendications des grévistes mais, en signe de « bonne volonté », ceux-ci ont décidé d’actualiser leurs demandes (voir sur le… Continue reading PHV : enfin, la négo commence
>> Lire la suite