CHALLENGES : Syndicalisme

Sur le site

Elections professionnelles chez Air France après 4 ans de turbulences (dim., 17 févr. 2019)
Les 45.000 salariés d'Air France sont appelés à voter à partir de lundi pour leurs représentants et à dresser le bilan de quatre années houleuses marquées par des négociations salariales difficiles, plusieurs grèves et le départ de deux patrons. Pour la première fois, ces élections professionnelles se feront à travers un vote électronique, qui sera clos le 11 mars à 14H00. Plusieurs syndicats s'en inquiètent, à l'instar de la CGT-Air France, dont le co-secrétaire général Vincent Salles redoute que le vote électronique soit "préjudiciable à la participation".
>> Lire la suite

Réforme de l'assurance chômage: le moment de vérité approche entre syndicats et patronat (Thu, 14 Feb 2019)
Après deux semaines de suspension, les difficiles négociations sur la réforme de l'assurance chômage reprennent jeudi après-midi et s'approchent du moment décisif avec un projet d'accord global mis sur la table par le patronat mais jugé "pas satisfaisant" par la CFDT. Dans ce texte, envoyé mercredi soir aux cinq organisations syndicales (CFDT, CGT, FO, CFE-CGC et CFTC), le patronat, désireux de "faire du retour durable à l'emploi une priorité", avance une dizaine de propositions sur l'épineuse question de l'explosion des contrats courts (CDD de moins d'un mois), principal point de blocage de la négociation. Sans surprise, il ne propose pas d'appliquer un "bonus-malus" sur les cotisations chômage des employeurs en fonction de leur recours aux contrats précaires comme le réclament les syndicats en s'appuyant sur l'engagement en ce sens d'Emmanuel Macron.
>> Lire la suite

Les entreprises françaises ne sont pas prêtes pour un "Brexit dur" (Thu, 14 Feb 2019)
Les entreprises françaises qui exportent outre-Manche ne sont pas prêtes pour affronter un "Brexit dur", a déclaré jeudi le président du Medef Geoffroy Roux de Bézieux, à un mois et demi de la date prévue de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne.
>> Lire la suite

Fonctionnaires: déterminés, les syndicats appellent Matignon à "suspendre" la réforme (Tue, 12 Feb 2019)
Pas assez de temps, ni de dialogue: huit syndicats de fonctionnaires ont demandé mardi au Premier ministre de "suspendre" la réforme de la fonction publique qui doit être présentée jeudi par le gouvernement, et dont le calendrier jette selon eux "un trouble" sur le grand débat. Après plus d'un an de concertations et une opposition unanime des organisations syndicales, le projet de loi qui s'accompagne notamment de la suppression de 120.000 postes d'ici 2022 sera présenté à la presse jeudi par le secrétaire d'État Olivier Dussopt, avant un passage en Conseil des ministres fin mars, à l'issue du débat national. C'est justement car il sera "question de la réorganisation de l'État" "au moment du grand débat", que les organisations s'interrogent sur le calendrier de l'exécutif et "demandent la suspension du projet de loi", écrit dans une lettre adressée à Édouard Philippe l'intersyndicale CGT, CFDT, Unsa, FSU, Solidaires, FA-FP, CFE-CGC et CFTC, soit huit des neuf représentations des fonctionnaires, à l'exception de FO (3e).
>> Lire la suite

Gilets jaunes: une "catastrophe" pour le petit commerce (Tue, 12 Feb 2019)
La Confédération des petites et moyennes entreprises (CPME) a affirmé mardi que le mouvement des "gilets jaunes" avait provoqué une "catastrophe" pour les petits commerçants, évoquant 70.000 personnes en "activité partielle", à la veille d'une réunion de crise à Bercy.
>> Lire la suite

Les syndicats d'Alstom réclament "une stratégie de croissance" (Thu, 07 Feb 2019)
L'intersyndicale franco-belge d'Alstom a réclamé jeudi "une stratégie de croissance" pour l'entreprise et "le développement de partenariats", au lendemain du rejet de la fusion du groupe français avec l'allemand Siemens par la Commission européenne. "Les potentialités du marché ferroviaire européen nécessitent d'urgence la mise en place d'une stratégie de croissance de l'entreprise", estiment dans un communiqué les syndicats français CFE-CGC, CGT, FO et CFDT, et belges FGTB/MWB, FGTB/Setca, CSC/Metea et CSC/CNE, qui étaient opposés à ce "projet d'absorption". Plaidant pour "une réflexion approfondie" afin de construire un "projet industriel global européen" pour l'industrie ferroviaire, l'intersyndicale souhaite "le développement de partenariats pour renforcer et mobiliser les acteurs européens en matière de R&D (recherche et développement), de production et d'exportation".
>> Lire la suite

Gilets jaunes: «La CGT essaye de raccrocher les wagons» (Tue, 05 Feb 2019)
INTERVIEW - Pour Bernard Vivier, directeur de l'Institut supérieur du travail, la CGT veut reprendre le leadership de la contestation sociale, après avoir été mise sur la touche par les gilets jaunes, entre autres. D'où son appel à manifester dans les rues de Paris, ce mardi 5 février. 
>> Lire la suite

CGT et "gilets jaunes" manifestent main dans la main contre Macron (Tue, 05 Feb 2019)
Au nom de la "convergence des luttes", plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté mardi partout en France, à l'appel principalement de la CGT mais aussi pour la première fois avec la participation de "gilets jaunes" qui jusqu'à présent avaient regardé les syndicats avec méfiance. "Aujourd'hui c'est un succès qui en appelle d'autres", s'est réjoui le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez, voyant dans la fermeture de la Tour Eiffel pour grève le symbole "d'une journée de réussite". A Paris où il a défilé, il y avait à ses côté 30.000 personnes selon la CGT, 18.000 selon la préfecture de police, 14.000 selon le cabinet Occurrence, mandaté par un collectif de médias dont l'AFP.
>> Lire la suite

CGT et "gilets jaunes" manifestent main dans la main (Tue, 05 Feb 2019)
Au nom de la "convergence des luttes", plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté mardi partout en France, à l'appel principalement de la CGT mais aussi pour la première fois avec la participation de "gilets jaunes" qui jusqu'à présent avaient regardé les syndicats avec méfiance. Dans les cortèges, les revendications étaient nombreuses: hausse des salaires, justice fiscale, opposition à la réforme du lycée ou à l'augmentation des frais d'inscription des étudiants étrangers, droit de manifester ou défense du service public. A Marseille, 5.200 personnes, selon la préfecture de police, ont manifesté entre le Vieux-Port et la gare Saint-Charles.
>> Lire la suite

CGT et "gilets jaunes" manifestent main dans la main (Tue, 05 Feb 2019)
Au nom de la "convergence des luttes", plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté mardi partout en France, à l'appel principalement de la CGT mais aussi pour la première fois avec la participation de "gilets jaunes" qui jusqu'à présent avaient regardé les syndicats avec méfiance. Dans les cortèges, les revendications étaient nombreuses: hausse des salaires, justice fiscale, opposition à la réforme du lycée ou à l'augmentation des frais d'inscription des étudiants étrangers, droit de manifester ou défense du service public. A Marseille, 5.200 personnes, selon la préfecture de police, ont manifesté entre le Vieux-Port et la gare Saint-Charles.
>> Lire la suite

CGT et "gilets jaunes" main dans la main pour des manifestations, grèves et blocages (Tue, 05 Feb 2019)
"Gilets jaunes dans la rue et samedi on continue!": des grèves, manifestations et barrages filtrants se déroulent mardi partout en France à l'appel de la CGT, Solidaires et d'organisations de jeunesse, mais aussi pour la première fois de représentants du mouvement né en novembre, qui jusqu'à présent ont regardé les syndicats avec méfiance. La mobilisation a débuté dans la nuit de lundi à mardi au marché international de Rungis, en région parisienne, où quelque 200 à 300 "gilets jaunes" et manifestants brandissant des drapeaux de la CGT ont bloqué dans le calme l'une des quatre entrées du marché.
>> Lire la suite

CGT et "gilets jaunes" main dans la main, en grève et dans la rue (Tue, 05 Feb 2019)
Des grèves et manifestations se déroulent mardi partout en France à l'appel de la CGT, Solidaires et d'organisations de jeunesse, pour réclamer hausse des salaires et justice fiscale, avec à leur côté pour la première fois des "gilets jaunes", qui jusqu'à présent ont regardé les syndicats avec méfiance. Le mouvement a débuté dans la nuit de lundi à mardi au marché international de Rungis, en région parisienne, où quelque 200 à 300 "gilets jaunes" et manifestants brandissant des drapeaux de la CGT ont bloqué dans le calme l'une des quatre entrées du marché. Il y avait convergence aussi en Normandie, où la circulation était perturbée par plusieurs manifestations CGT et "gilets jaunes" sur des ronds-points ou sur des routes à Saint-Etienne-du-Rouvray, Rouen, Le Havre, Gonfreville-L'Orcher ou Neuville-les-Dieppe, selon la police.
>> Lire la suite

Grève nationale : la CGT appelle "les Gilets jaunes" à manifester ce mardi (Tue, 05 Feb 2019)
Début de convergence en France? Le syndicat CGT organise mardi une "grève nationale de 24 heures" et des manifestations pour réclamer hausse des salaires, justice fiscale et "liberté de manifester", avec à ses côtés des "gilets jaunes" et des partis de gauche.
>> Lire la suite

CGT et "gilets jaunes" main dans la main ce mardi, en grève et dans la rue (Tue, 05 Feb 2019)
Début de convergence ? La CGT organise ce mardi une "grève nationale de 24 heures" et des manifestations pour réclamer hausse des salaires et justice fiscale, avec à ses côtés Solidaires, des syndicats FO, la France insoumise, mais aussi des "gilets jaunes". "Il y a une trentaine de départements où il y aura des défilés jaunes et rouges", a assuré dimanche Philippe Martinez, le secrétaire général de la CGT.
>> Lire la suite

La CGT organise son grand débat "sur le bitume" mardi (Sun, 03 Feb 2019)
La CGT lance mardi une nouvelle mobilisation qui se veut une réponse au grand débat organisé par l'exécutif qu'elle boycotte, préférant réclamer "sur le bitume" hausse des salaires et justice fiscale, des revendications entendues aussi chez les "gilets jaunes". Avec le débat national, "toutes les questions sont pipées et portent en germe la volonté de poursuivre une politique libérale", estime Catherine Perret, une des dirigeantes du syndicat. D'ailleurs, la CGT a annoncé qu'elle ne se rendrait pas à Matignon mercredi où le Premier ministre reçoit syndicats et patronat.
>> Lire la suite

La CGT organise son grand débat "sur le bitume" mardi (Sun, 03 Feb 2019)
La CGT lance mardi une nouvelle mobilisation qui se veut une réponse au grand débat organisé par l'exécutif qu'elle boycotte, préférant réclamer "sur le bitume" hausse des salaires et justice fiscale, des revendications entendues aussi chez les "gilets jaunes". Avec le débat national, "toutes les questions sont pipées et portent en germe la volonté de poursuivre une politique libérale", estime Catherine Perret, une des dirigeantes du syndicat. En réponse, sa confédération organise cette première journée de mobilisation de l'année, associée avec Solidaires, des organisations de Force ouvrière et avec le soutien du NPA, du PCF et de la France insoumise.
>> Lire la suite

François Boulo, l'avocat devenu la voix des "gilets jaunes" rouennais (Sun, 27 Jan 2019)
Il a des allures de garçon sage mais appelle à la grève générale: le porte-parole des "gilets jaunes" de Rouen, François Boulo, avocat de 32 ans, jouit avec son "calme olympien" et ses réparties d'une popularité croissante. "Bravo", "Du fin fond de l'Aude merci", "vous faites trembler" le vice-président du Medef, "face au mépris, votre calme et votre intelligence font toute la différence": à chacune de ses interventions télévisées partagées sur sa page facebook, ce jeune marié croule sous les éloges. "Ca me touche: je pourrais être un escroc, un salopard", commente François Boulo interrogé par l'AFP.
>> Lire la suite

Le patronat partage "intégralement" le ras-le bol fiscal des gilets jaunes (Tue, 22 Jan 2019)
Le patronat partage "intégralement" le sentiment de ras-le-bol fiscal des gilets jaunes, mouvement dont il revendique "d'une certaine manière" la paternité, a expliqué mardi sur RFI le président délégué du Medef Patrick Martin.
>> Lire la suite

"Gilets jaunes": la difficile quête de dialogue de la CFDT avec Macron (Fri, 18 Jan 2019)
Depuis le début du mouvement des "gilets jaunes", Laurent Berger, le numéro 1 de la CFDT, multiplie auprès de l'exécutif les propositions pour sortir de la crise et placer les corps intermédiaires au centre de l'échiquier. Mais les appels du premier syndicat français restent lettre morte. "Le président n'a pas décroché une seule fois son téléphone depuis le début de la crise des +gilets jaunes+", regrettait dans une interview à Paris Match mi-décembre le secrétaire général de la CFDT.
>> Lire la suite

Comment Laurent Berger voit le "grand débat" (Wed, 16 Jan 2019)
INTERVIEW - Au moment où Emmanuel Macron tente de sortir de la crise, en lançant son « grand débat national », Laurent Berger, à la tête de la CFDT, détaille dans une interview à Challenges comment il compte y participer. Il a des mots très durs sur la façon de gouverner du chef de l'État. Il dénonce aussi les multiples dérives des groupes extrémistes, qui instrumentalisent les gilets jaunes.
>> Lire la suite