CHALLENGES : Syndicalisme

Nouveau flux intégré les 11 novembre 2O18 . Attention, la date indiquée correspond actuellement à la date d'intégration de ce nouveau flux dans Inforamacgt . Quelques incohérences au niveau des dates  peuvent apparaitre mais ceci sera de nouveau opérationnel pour les nouveaux articles publiés à partir du 12  novembre . Merci de votre compréhension. 

Sur le site

Contrat de travail: le Medef travaille à des propositions pour début 2019 (mar., 13 nov. 2018)
Le Medef travaille pour début 2019 à des propositions pour mettre fin au système dual de contrats de travail en France, avec d'un côté les CDI et de l'autre les CDD, a indiqué mardi son président Geoffroy Roux de Bézieux. Ces propositions devraient être formulées par le Medef au "début de l'année prochaine", a-t-il indiqué. Évoquant la surtaxation des contrats courts à laquelle réfléchit le gouvernement et à laquelle les organisations patronales sont opposées, M.
>> Lire la suite

Assurance chômage: début de la négociation, la CGT déchire la lettre de cadrage (Sun, 11 Nov 2018)
Les partenaires sociaux ont affirmé à la fois leur volonté d'aboutir et leurs lignes rouges à l'ouverture vendredi de la négociation sur l'assurance chômage, à l'image de la CGT qui a déchiré la lettre de cadrage du gouvernement en arrivant au siège de l'Unédic. Denis Gravouil, négociateur pour la CGT, a indiqué qu'il arrivait avec "ses propositions pour éradiquer la précarité" puis a déchiré la lettre de cadrage "en petits morceaux" devant les caméras. "Il n'est pas question de respecter les économies sur les droits des chômeurs", a-t-il martelé, alors que l'exécutif demande aux partenaires sociaux de faire entre 3 et 3,9 milliards d'euros d'économies sur trois ans.
>> Lire la suite

Ascoval: après une semaine de blocage, les salariés ont repris le travail (Sun, 11 Nov 2018)
Les salariés de l'aciérie Ascoval de Saint-Saulve (Nord), en redressement judiciaire, ont repris le travail lundi matin après plus d'une semaine de blocage, ont indiqué à l'AFP des représentants syndicaux. "Vendredi, les machines avaient été remises en route et ce matin à 06H00, les salariés ont repris le travail", a déclaré Nicolas Lethellier, délégué CGT. "On a redémarré normalement.
>> Lire la suite

Collaborateurs parlementaires: signature d'un accord collectif à l'Assemblée (Sun, 11 Nov 2018)
L'Association des députés-employeurs a signé un nouvel accord avec les syndicats de collaborateurs parlementaires, qui prévoit notamment une "fiche-métier", une mesure qui permettra de "sécuriser" la fonction et d'éviter une "nouvelle affaire Fillon", ont estimé vendredi les syndicats SNCP-FO et CFDT. L'accord, signé cette semaine, porte sur l'établissement d'une "+fiche métier+, le développement de la formation professionnelle et la sécurisation des parcours professionnels", de source parlementaire. Il doit être présenté officiellement mercredi par l'Association des députés-employeurs, présidée par Émilie Chalas (LREM).
>> Lire la suite

Les syndicats radicaux complètement déboussolés en France (Sun, 11 Nov 2018)
Derrière le scandale du fichage des responsables de FO et le départ de Pascal Pavageau se cache une crise d’identité des syndicats contestataires. CGT et FO sont en perte de vitesse aussi bien dans les urnes que dans la rue.
>> Lire la suite

Des salariés d'Ascoval bloquent les entrées du site de Vallourec à Aulnoye-Aymeries (Sun, 11 Nov 2018)
Une trentaine de salariés d'Ascoval de Saint-Saulve (Nord), en redressement judiciaire, bloquaient vendredi matin toutes les entrées du site de Vallourec, actionnaire de l'aciérie, à Aulnoye-Aymeries, près de Maubeuge, ont constaté des journalistes de l'AFP. "C'est un blocage complet du site, personne ne rentre. L'idée, c'est de mettre la pression sur Vallourec alors qu'il y a une réunion aujourd'hui à Bercy" sur l'avenir de l'aciérie, a déclaré à l'AFP Nicolas Lethellier, délégué CGT de Saint-Saulve.
>> Lire la suite

Ascoval: les salariés décident de poursuivre le blocage de l'aciérie (Sun, 11 Nov 2018)
Les salariés de l'aciérie Ascoval à Saint-Saulve (Nord) ont décidé mercredi en assemblée générale de poursuivre le blocage de l'usine jusqu'à l'issue d'une réunion avec Vallourec qu'ils veulent obtenir, a annoncé un représentant syndical. "On reprendra le travail à condition que Vallourec suive le projet Altifort", a promis Nacim Bardi, délégué syndical CGT à la sortie de l'AG organisée à l’intérieur d'un hangar de l'usine, après que le tribunal de grande instance de Strasbourg a repoussé au 7 novembre sa décision. Ce délai doit permettre de valider le dossier de reprise d'Altifort et de trouver un accord avec Vallourec, selon les représentants de la direction et du personnel présents à l'audience.
>> Lire la suite

Appel à la grève à Pôle emploi pour le 20 novembre (Sun, 11 Nov 2018)
L'intersyndicale de Pôle emploi appelle à la grève le 20 novembre pour protester contre les réductions d'effectifs prévues dans le projet de budget 2019 qui ont été présentées lors d'un comité central d'entreprise mardi, a-t-on appris de sources syndicales. Le projet de budget 2019, qui sera voté dans son ensemble à l'Assemblée nationale le 20 novembre, prévoit la suppression de 800 postes à Pôle emploi, ce qui va "dégrader le service rendu aux demandeurs d'emplois et aux employeurs", jugent les organisations syndicales CFDT, CFTC, CGT, Snap, SNU, SUD et Unsa dans un communiqué. Ces suppressions de postes "ne pourront pas se faire sans dégrader encore plus les conditions de travail du personnel de Pôle emploi", selon elles.
>> Lire la suite

Postes supprimés, climat social dégradé... l'inquiétude des syndicats de la RATP (Sun, 11 Nov 2018)
Un millier de postes supprimés en sept ans, les négociations sur les comités sociaux et économiques (CSE) suspendues, des craintes pour l'activité ingénierie: les syndicats de la RATP s'inquiètent d'un "plan social déguisé" et d'une dégradation du dialogue social dans l'entreprise. Avec son projet Diapason, "présenté au printemps" aux organisations syndicales et qui prévoit de 2018 à 2024 la suppression nette "d'environ 1.100 postes des fonctions support type ressources humaines, achats, informatique, etc.", la direction a enclenché "un plan social déguisé" et "sans projet de réorganisation", a dénoncé auprès de l'AFP Bertrand Hammache, secrétaire général de la CGT-RATP.
>> Lire la suite